Articles

Affichage des articles du juin, 2014

L'essentiel

Qu’entends-tu lorsque luit le soleil ? Le chant des abeilles.
Que vois-tu s’envoler des nuages ? La fumée d’une page.
Que sens-tu en parfum évaporé ? Le nectar léger de la rosée.
Que manges-tu à l’ombre du jardin ? Les fraises framboisées de jasmin. Que touches-tu sous le velours herbeux ? Les jours d’été heureux.
Dans mon jardin Paradis les elfes ont grandi, agrémentant de-ci de-là mes siestes de leurs pas.
© Sandra Dulier - Retrouvez l’auteur sur son site www.sandradulier.com et ses livres Ambres salines, regards d'écume (2017), Carnets poétiques (2016), Fleurs d'écume (2015) et Fleur de poésie source de vie (2012) sur TheBookEdition.

Le visage nu

Image
Le visage nu pour l'être aimé...Le centre de l'âme ne peut taire l'essentiel qui rayonne. © Sandra Dulier - Retrouvez l’auteur sur son site www.sandradulier.com et ses livres Ambres salines, regards d'écume (2017), Carnets poétiques (2016), Fleurs d'écume (2015) et Fleur de poésie source de vie (2012) sur TheBookEdition.

Fleurs sauvages d'avant l'été

Je vous dépose quelques bribes de poésie écrites durant ce mois de juin, ici nues, sans classements ni thèmes, par ma plume funambule.  Belle lecture à vous et bon voyage sous mes ciels poétiques. J'en profite pour souhaiter de belles vacances à tous mes lecteurs fidèles.


*1*
Mon esprit garde   la fraîcheur de la rosée  et le pourpre des pétales.  En lisière d’étoiles,  j’aime à me promener.

*2*
Ecrire en nocturne parce que dame lune ne laisse l'encre ni les rêves sécher en pied de grève.

*3*
Ailons de tendresse l'instant caresse, lovons nos jours en baisers velours, enluminons le temps en papillons lents. La beauté est ciel et s'aimer, merveille.

*4*
Papillons dans le cœur, s'envole le bonheur et par la fenêtre de nos âmes, le tendre jour se pâme. D'un baiser fleuré, l'amour est éternité.

*5*
Si l'on pouvait dire aux étoiles tous les silences en lumière, ils seraient de la nuit torchères et en nos rives, les infimes voiles. 

*6*
Bout de ciel  jeté à la mer, l'espoir amoncelle<

June 6th, 1944

Les cimetières en blancheur par tant d'hommes peuplés et tant de larmes et de souffrances pour un mot : Liberté.
***
June 6th, 2014

© Sandra Dulier - Retrouvez l’auteur sur son site www.sandradulier.com et ses livres Ambres salines, regards d'écume (2017), Carnets poétiques (2016), Fleurs d'écume (2015) et Fleur de poésie source de vie (2012) sur TheBookEdition.

Passagères amnésies

J’ai lu 2000 livres.  J’ai bu des bibliothèques entières  de vieux et nouveaux parfums. J’en ai gardé combien de pages en mémoire des mots ? Lorsque les jours auront blanchi mon âme, dis-moi, les souvenirs reviendront ? Je ne voulais point mourir idiote, comprends-tu ? 
Mais j’oubliais l’humaine mémoire sélective qui trie et classe sans fin ce que nos yeux voudraient d’éternité. En est-il de même de la mémoire des liens ? Ah, j’oublie ! Toi aussi, tu n’es qu’homme…
© Sandra Dulier - Retrouvez l’auteur sur son site www.sandradulier.com et ses livres Ambres salines, regards d'écume (2017), Carnets poétiques (2016), Fleurs d'écume (2015) et Fleur de poésie source de vie (2012) sur TheBookEdition.