Articles

Affichage des articles du septembre, 2013

La plume se tait

La plume se tait.
Elle respire ailleurs
et en silence
les peines et les oublis.
La plume se tait.
Elle chuchote dans la nuit
sans arrêter les courbures de lune
qui sombrent l'étoile de son cœur.
La plume se tait.
Un chagrin d'amour terrorise
ses battements de luciole.
La plume se tait.
Elle attend l'horloger bienveillant,
repère à ses lignes endormies.
La plume se tait.
Elle sait l'impitoyable sablier
et les larges horizons.
La plume se tait.
Ce souffle inachevé
perturbe le cours
de l'onde pensive.
La plume se tait.
La lune attend au bord du puits
qu'elle envole à nouveau ses lettres.
La plume se tait.
Oiseleuse d'éternité. © Sandra Dulier
Auteur de Fleur de Poésie, Source de Vie
www.sandradulier.com

Alicia, l'enfant-bulle

Alicia habite le quartier des Mirabelles. Alicia n'est pas Alice au pays des Merveilles : ni parc, ni jardin, ni lapin, ni chat, ni méchante reine. Alicia n'habite pas un château féérique, mais elle vit dans un immeuble avec, tout au fond, en bas de la fenêtre numéro 6, sous les trois étages de béton, une cour... fermée, carrée et si triste.


TOUT CE GRIS EST TROP PETIT !

Mais Alicia a aussi un secret : elle a trouvé un trésor.  Elle a trouvé une clé ronde comme un galet, douce comme un duvet, brillante comme une étoile et blanche comme une voile.
Cette clé a un nom :


IMAGINATION !

Avec son imagination, elle se balade de champs en fermes, de fermes en chevaux, de chevaux en forêts, de forêts en vallées, de vallées en ruisseaux et de ruisseaux en grenouilles...


C'EST MAGIQUE !

Les murs tombent et la ville disparaît !  A la place, un ballon rouge se dessine


ET LE COEUR D'ALICIA S'ENVOLE.


***

A l'imagination enfantine
et à tous les enfants hospitalisés

dans ce lieu de vie s…