Les couleurs de la vie*



Dans le ciel, je regarde cette lumière douce que filtre le matin silencieux, aube sensible aux couleurs vibrantes et diffuses. Je peins ma toile.

La brosse glisse dans un bruit rugueux et souple. Le regard fixé sur l’horizon, la respiration calme comme ce matin du monde, je mélange les couleurs et je m’évade.

Si je devais réaliser le tableau de ma vie, quels portraits, quels regards, quels souvenirs coucher sur le papier toilé ? Les mots sont parfois plus difficiles à trouver qu’une palette de couleurs à diluer.

Je pose le pinceau et imagine alors quel poème enfantin j’aurais pu écrire, à l’aube de ma vie. À moins que ce ne soient quelques mots tremblants retombés en enfance :

Je n’attendais pas la lune,
Mais un peu de fortune !
Je n’attendais pas le soleil,
Mais un peu de merveilles !
Je n’attendais pas le ciel,
Mais un peu de miel !
Je n’attendais pas l’heure dernière,
Mais un peu de lumière !
Je n’attendais pas le soir,
Mais un peu d’espoir !
Je n’attendais pas la fin du jour,
Mais un peu d’amour !
Je n’attendais pas de vivre,
Mais quelques souvenirs.

Je souris : la galerie de tableaux défile devant mes yeux. Les peintures de la mémoire sont vives et éclairent les sombres-obscurs du passé. La vie brille et chante comme danse la lumière de ce matin généreux.

Je n’ai pas attendu longtemps cette fortune, ces merveilles, ce miel, cette lumière, cet espoir ou cet amour : la vie me les a donnés. Elle m’a offert des rires, des plaisirs, des sourires et beaucoup de souvenirs.

Je peins chaque jour une nouvelle toile pleine de joie et d’espoir afin que mes souvenirs soient aussi beaux que cette vie reçue et donnée.

À présent, le soir est là. Dans mon sommeil, une fois la toile sagement rangée au fond de l’atelier, revient dans mon cœur tout cet amour :

Celui que j’ai reçu et qui m’a transformée,

Celui que j’ai donné et qui m’a sublimée,

Celui que j’ai gardé et qui continue de m’accompagner.


À tous mes proches aimés et chéris qui chaque jour sont couleurs sur la toile de ma vie.




* Ce texte est le premier écrit public de Sandra Dulier, édité le 31.10.2011 à 13h49 (heure de Bruxelles). Grâce à ce blog débuta une merveilleuse aventure qui continue encore aujourd'hui. Merci à tous mes lecteurs pour ce cadeau quotidien. Retrouvez aussi l'auteur sur son site www.sandradulier.com.


Commentaires

  1. j'aime beaucoup ta palette de couleurs continue à nous faire rêver merci Cristina

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces encouragements. Ils me touchent beaucoup.

    RépondreSupprimer
  3. Les couleurs de la vie et de ta vie sont les plus belles ...

    RépondreSupprimer
  4. Belles couleurs, pastels de mes jours, moments d'amour, partage merveilleux de cette plus belle part de nous-mêmes, celle qui nous mène vers l'Autre, Celui ou Celle qui nous révèle notre part de lumière.

    Amicalement.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Merci pour votre regard et au plaisir de vous lire.